Articles

Hanako

Hanako, 2006

Hanako, 2006

Cosmopolitan Novembre 2005

Extrait

Même sans connaitre la profession de Jasmine, on n’aurait aucun mal à la deviner, tant son regard est éloquent – légèrement fixe et habité. Le regard d’une voyante, en somme. De son enfance turbulente, ponctuée de nombreux voyages, Jasmine a su tirer le meilleur. Elle parle aujourd’hui plusieurs langues et a conquis le public (difficile et changeant) des afficionados de la voyance. Ses flashes sont réputés pour leur précision et leur exactitudes, mais, si d’aventure il lui arrive de ne rien ressentir, elle le dit ouvertement et n’en rajoute pas. Malgré son succès, et une présence constante dans les guides, Jasmine demeure telle qu’en elle-même son métier la faite, attentive et consciencieuse, sans recours à une esbroufe inutile. Elle vous épargnera par exemple la petite comédie des voyantes surbookées qui ne peuvent vous proposer un rendez-vous que dans six mois ! On dirait au contraire qu’elle a gardé spécialement dans son agenda une plage pour vos problèmes personnels, vos interrogations. Vous pourrez donc, si vous le souhaitez, la rencontrer en face à face ou au téléphone, et faire le point lors d’une consultation réconfortante et chaleureuse qui aura conservé le charme des confidences que l’on peut se faire « entre ami(e)s »

« Si j’avais découvert les choses autrement »
Julie, 36 ans, photographe
« J’étais mariée depuis sept ans avec Francis, un mari très amoureux, aucun problème de couple, et nous avions deux enfants, Photographe dans la publicité, je voyage souvent laissant mon mari à Paris, où il est restaurateur. Je voyais Jasmine de temps à autre pour le travail et je sentais qu’elle voulait me dire quelque chose. Finalement, elle m’a lâché le morceau : « il y a quelqu’un d’autre… » Je n’arrivais pas à le croire. Elle a insisté. « Elle tient une boutique près du restaurant de votre mari, Elle y va souvent pour boire un café, elle est divorcée, elle a deux enfants. » J’ai réagi lorsqu’elle a ajouté : « Il va parfois chez elle. » J’ai fait des recherches et j’ai fini par trouver l’identité de cette femme, Sylvia. Mon mari, lui, niait tout en bloc. Je me suis montrée tenace et il a reconnu qu’il me trompait. Là ou Jasmine m’a fait du bien, c’est en affirmant que Francis me reviendrais que son histoire avec Sylvia n’était pas importante. Si j’avais découvert les choses autrement, je crois que j’aurais laissé tomber.

English Version

Even without knowing the profession of Jasmine, looking at her eloquent eyes, slightly fixed and inhabited, you can tell she is very intuitive.
From her turbulent childhood, punctuated by numerous trips, Jasmine got the best out of it. She now speaks several languages ​​and has captured the (hard to convince and changing) psychic aficionados crowd. Her flashes of intuition are renowned for their precision and accuracy, but if she does not get a reading out of you, she will let you know. Despite her success, and her ubiquitous presence in the psychic directories, Jasmine remains conscientious. She will spare you the tantrum of the overbooked practitioner offering you an appointment in six months! She will rather keep an opening in her schedule right for you. You can meet her face to face or request a phone session. If needed you can touch-base for a comforting review of your session during a phone call that will feel like a chat between friends.

« If I had discovered things differently »
Julie, 36,
Photographer
« I have been married for seven years with Francis, a very loving husband, we had no relationship problem, we had two children , I am a Photographer in advertising and travel often, leaving my husband alone in Paris, where he owns a restaurant. I consulted Jasmine from time to time for work and I new she wanted to tell me something.  « There is someone else… » I could not believe it. She insisted: « She runs a shop next to the restaurant of your husband, where she often goes for a coffee, she is divorced, has two children. » I strongly reacted when she added that he sometimes goes to her place. « I did some research and ended up finding the identity of the woman: Sylvia. My husband denied everything. I insisted and he acknowledged he was cheating on me. Jasmine comforted me when she claimed that Francis would end his story with Sylvia and would be back with me. If I had discovered another way, I think I would have dropped him.

Cosmopolitan Novembre 2005

Cosmopolitan Novembre 2005

 

Guide de la Voyance 2002

Extrait

Voyance directe,cartes,tarots.
Consulte en français, en anglais et en espagnol.«Va voir Jasmine. C’est une fille saine, gentille, qui a les pieds sur terre», m’avait dit un ami. J’appelle donc Jasmine pour prendre rendez-vous. Mais elle ne peut pas me recevoir avant un mois, parcequ’elle part en voyage. À brûle-pourpoint, elle me lance: «Vous avez une contrariété actuellement. Si vous le voulez, je vais me permettre de vous apporter tout de suite la réponse à votre question.» Et sans support, sur la seule vibration de ma voix, elle a répondu très justement au problème qui me préoccupait. Les mois ont passé, j’ai pris du retard dans la rédaction de ce guide. Entre-temps, Jasmine était revenue. J’ai pris rendez-vous à son cabinet et, là, j’ai été tout simplement éblouie. Jasmine me laisse à peine le temps de m’asseoir en face d’elle que déjà, elle commence. Elle manie sans le regarder son jeu de cartes, et me raconte mavie sentimentale et professionnelle avec force détails et beaucoup de finesse. Je suis interloquée. Elle me donne sur sa lancée les grandes lignes d’un futur qui se sont vérifiées pour certaines dans les jours qui ont suivi. Je lui ai envoyé des amis, tous et toutes ont été subjugués par son don et par sa classe.

Une de mes grandes découvertes.
Anne Placier.

English Version

« Go see Jasmine. She is kind and grounded » a friend told me. So I called Jasmine for an appointment. But she was not able to see me before returning for a trip in a month. Directly: « You have a problem. Allow me, If you want, to bring you an answer to your question right away . « Without physical support (card or crystal), solely on the vibration of my voice, she responded precisely to the problem that was bothering me. Months have passed, and I have fallen behind in writing this guide. Meanwhile, Jasmine was back. I made ​​an appointment face to face at her office, and there I was just dazzled. Jasmine leaves me hardly any time to sit in front of her that she already started. She handles her cards without looking at them and depicts my professional life and relationships with great detail and depth. I’m speechless. She gave me an outline of my future that came true in the following days for some of the events. I sent her friends, everyone was captivated by her gift and class.

One of my great discoveries.
Anne Placier.

 

Journal Liberation 2006

07 juillet 2006 À 21H49

Devin quotidien
Ondine MILLOT
source: http://www.liberation.fr/vous/010153685-devin-quotidien

Devin quotidien

Elle donne ses consultations dans un appartement, où rien, ni tenture ni colifichet, ne rappelle les clichés du genre. Jasmine, la quarantaine élégante, rouge à lèvres sombre et grands yeux noirs maquillés, est voyante. Elle a quitté il y a six ans un métier de commerciale «dans la mode» pour vivre de son don. Avec trois étoiles (la meilleure note) au Guide de la voyance, sorte de Michelin des médiums rédigé par une spécialiste de la chose, elle bénéficie d’une bonne réputation parmi les amateurs d’extralucidité. Mais qui sont ces habitués qui se pressent à sa porte, obligeant tout nouveau venu à prendre rendez-vous plus de deux mois à l’avance ? Que lui demandent-ils ? Que leur dit-elle ? Réponses, sous forme d’un journal : vingt-quatre heures de la vie d’une voyante.

Relaxation. Voyant est un métier épuisant. Tous les médiums s’en plaignent, et Jasmine ne fait pas exception. Elle dort donc «beaucoup», huit à dix heures par nuit, se lève vers 8 heures, et passe une bonne partie de sa matinée à se détendre. Là où elle se singularise, c’est dans sa façon de se relaxer. Alors que la plupart de ses consoeurs invoquent méditation, sophrologie, ying et yang, Jasmine préfère shopping et «déjeuner entre copines». «Les gens qui viennent me voir sont souvent très déprimés, ils vivent des choses très dures. J’ai besoin de me changer les idées en ayant un moment superficiel dans ma journée.»

Une partie de sa matinée est aussi consacrée aux coups de fil. Jasmine rappelle les habitués qui ont fait du forcing auprès de son secrétariat. «Certains veulent un conseil immédiat face à une situation précise. Il y a des accros de la voyance, qui voient 4 ou 5 médiums différents, et qui ne veulent rien décider sans nous consulter. Moi, je conseille de venir une à quatre fois par an maximum.» Au téléphone comme en consultation, le hit-parade des demandes est immuable . «C’est d’abord et surtout des questions sur la vie affective : est-ce que je vais rencontrer quelqu’un, est-ce que mon mari, ma femme me trompe ? Ensuite vient le travail, les placements d’argent, les héritages. Puis la santé, physique ou mentale. J’ai beaucoup de consultants qui se sentent mal dans leur vie et qui vont souvent voir un psy en parallèle, et me demandent à moi quand est-ce que ça ira mieux.» Installée dans le XVIe arrondissement parisien, Jasmine assure avoir une clientèle très variée : «Des hommes d’affaires, des professions libérales, mais beaucoup de gens de milieux modestes aussi.» Elle reconnaît tout de même recevoir «plus de femmes que d’hommes», l’âge moyen de ses «consultants» se situant «entre 30 et 55 ans».

Flashée. Il est 14 heures. Jasmine entame sa première consultation. Chacune dure trois-quarts d’heure et coûte 120 euros. Elle s’assied à son bureau, une planche en bois noir sur tréteaux. A sa droite, quatre paquets de cartes qu’elle vous tend. «C’est juste un support de décontraction, pour que le consultant s’oublie un peu. Je ne lis pas les cartes, je lis la personne.» A peine installée, elle démarre : «Je vois de très bonnes choses sur le plan professionnel. Une promotion.» Sans ordre apparent, réflexions sur le passé et le futur s’enchaînent. Jasmine explique qu’elle perçoit des «flashes», visuels ou sonores. «Elle a vu tout de suite que j’étais homosexuel, et m’a décrit le quartier où je sors à Paris, raconte Guillaume, 31 ans (1). C’est une expérience qui m’a rassuré : ça confirme l’idée de destin, ça prouve qu’on n’est pas seulement un assemblage de molécules et d’atomes.» Le jeune homme, qui occupe un bon poste dans la finance, dit être venu «par curiosité», sur les conseils d’un collègue, Frédéric, 28 ans. Ce dernier se décrit comme «un peu accro» aux prédictions de Jasmine. «Je lui pose des questions sur ma vie sentimentale. Plusieurs fois, elle m’a annoncé que j’allais rencontrer des filles, et ça s’est passé exactement comme elle me l’avait dit. Du coup, je me suis senti tellement à l’aise que j’ai trop précipité les choses. Il faut faire attention. Même si une prédiction se réalise, on garde son libre arbitre : on peut rater ou réussir le tournant.»

Jasmine parle vite, sans s’arrêter, ses yeux noirs plongés dans ceux de son interlocuteur. Elle s’interrompt soudain, demande si l’on a «apporté des photos». Mari, femme, enfants ou chef tyrannique… Toute personne sur laquelle on aimerait «en savoir plus». Michelle, 47 ans, responsable de communication dans une galerie d’art, a apporté celle de son amant, un homme marié avec qui elle entretient une relation depuis plusieurs années. «C’est grâce à Jasmine si je suis encore avec lui, dit-elle. Elle m’a assuré que c’était quelqu’un de bien, qu’il était très amoureux de moi, qu’il allait bientôt divorcer.»

Ecran de fumée. Les nouvelles ne sont pas toujours aussi encourageantes. «Jasmine m’a annoncé que mon mari entretenait une maîtresse depuis plusieurs années, raconte Sylvie, 48 ans, femme au foyer. Elle m’a ouvert les yeux et, aujourd’hui, elle m’aide dans mon divorce.» La voyante tient à tempérer. «Je n’annonce pas toujours les mauvaises nouvelles. J’attends de voir si la personne est suffisamment forte pour les supporter.» Sarah, 54 ans, chargée du mécénat dans une grande entreprise, insiste, elle, pour être «prévenue des choses dures qui vont arriver». «Ça permet de mieux les affronter. Jasmine m’avait annoncé le décès de mon père, du coup, j’ai pu m’y préparer.»

Parfois, Jasmine ne voit rien. «Ça arrive surtout quand les personnes sont très angoissées. Leur stress fait écran.» Dans ces cas-là, dit-elle, elle n’insiste pas. «Les gens attendent beaucoup de moi. Ils me consultent à la veille de transactions financières importantes, pour savoir s’ils doivent acheter une maison ou quitter un partenaire. Je ne peux pas me permettre d’inventer.»

Il est 19 heures. Jasmine achève sa dernière consultation. Son programme pour ce soir : dîner chez des amis, «pour un peu de futilité». A condition de ne pas se retrouver assise face à un goguenard qui lui demande ce qu’elle voit dans sa boule. «La voyance est beaucoup moins cachée, honteuse qu’autrefois. Mais il y en a toujours qui vous regardent de haut ou vous appellent Madame Irma.»

(1) Les prénoms ont été modifiés.

English Version

She gives reading sessions in an apartment, where nothing either a wall hanging or a trinket, will recall the stereotypes of the profession. Jasmine, in her elegant forties, dark red lips and black eyes makeup is a clairvoyant. She quit, six years ago, the fashion business to live her gift. With three stars (the best rating) in clairvoyance Guide (kind of Michelin Guide for mediums) written by an expert, she enjoys a good reputation among the psychic afficionados. But who are these people who flock to her door, forcing any new comer to make an appointment more than two months in advance? What do they ask her? What does she tell them?

Here are the Answers: Twenty-four hours in the life of a psychic.

Relaxation. to be a clairvoyant is exhausting. All mediums will tell you the same thing, and Jasmine is no exception. So she sleeps « a lot », eight to ten hours a night, wakes up at at 8:00 and spent much of her morning to relax. But while most of her peers invoke meditation, relaxation therapy, ying yang, Jasmine prefers shopping and « lunch with her friends. »
« People who come to me are often very depressed, they live very hard things. I need to change my mind by spending some relaxing time during the day.  »

Part of her morning is devoted to phone calls. Jasmine calls back everyone who called her reception desk. « Some of them want an immediate advice about a specific situation. Some are clairvoyance junkies, they will  see 4 or 5 different clairvoyants, and do not want to decide anything without consulting us. My advice is to come one to four times a year at most. « On the phone or face to face, the type of questions are immutable. » First and foremost the relationships: Will I meet someone, is my husband or my wife cheating on me? Next is job related, money and investments, inheritances. Then health, physical or mental. I have so many consultants not feeling good about their lives. They will often see a shrink at the same time, and ask me when things will get better.
« Working in the sixteenth quarter, Jasmine have a diverse customer base »: Businessmen, Professionals, but also many people from modest backgrounds. She still receives more women than men, the age of her « patients » is between 30 and 55 years in average..

‘Flashes’. It is 2pm. Jasmine begins with her first session of the day. Each session is about three quarters of an hour and will costs 120 euros. She sits at her desk, a black wooden board on trestles. To her right, four decks of cards that she will let you use. « It’s just a way for the consultant to let go. I do not read the cards, I read the person » As soon as installed, she starts. » I see very good things on the professional level. a Promotion. « Without any apparent order, reflections on the past and future keep coming one after the other. Jasmine says she receives « flashes », visual or audio. « She saw right away that I was gay, and she described the neighborhood where I hang out in Paris, says William, 31 (1). It reassured me and confirms my idea of fate, it proves that we are not only an assembly of molecules and atoms « The young man, who has a good job in the financial sector, said he had come « out of curiosity », on the advice of a colleague, Frederic, 28 years. The latter describes himself as « a little addicted » to Jasmine’s predictions. « I asked her about my love life. She told me several times I was going to meet girls, and it happened just as she had told me. Suddenly, I felt so comfortable that I rushed things. Be careful. Even if a prediction comes true, you still have your free will and can miss or pass the right moment »

Jasmine speaks quickly, without stopping, her dark eyes scanning her visitor. She suddenly stopped to ask if there are any pictures. Husband, wife, children or tyrannical leader … Anyone on which we would like to « find out more ». Michelle, 47, head of communications in an art gallery, brought the one of her lover, a married man with whom she had a relationship for several years. « Thanks to Jasmine if I am still with him, she said. She assured me that it was a good person, he was very in love with me, and would soon divorce. »

‘Fog’. News are not always so encouraging. « Jasmine told me that my husband had a mistress for several years, says Sylvie, 48, a housewife. It opened my eyes and now she helps me in my divorce. « I do not always announce bad news. I wait to see if the person is strong enough to support them. « Sarah, 54, in charge of sponsorship in a large company insists: « She wants to know about difficult times to come. » « It makes things easier to handle. Jasmine told me about the death of my father, and, I was able to prepare myself. »

Sometimes Jasmine does not see through someone » It happens especially when people are too stressed. Stress shields. « In these cases, she does not insist. « People expect a lot of me. They come to see me on the eve of major financial transactions, whether they are buying a home or leaving a partner. I can not afford to invent. »

7pm. Jasmine finishes her last session. Her schedule for the evening: dinner with friends, « for some futility. » Provided she does not end up sitting in front of someone ironic asking what she sees in her crystal ball. « Clairvoyance is no more hidden or shameful as in the past. But there will always be people looking at you as if you were ‘Madame Irma’. »

(1) The names have been changed.

News Paper Liberation

News Paper Liberation